La Family Box

Coucou les amis,

Petite interruption des programmes « tissage » pour vous parler d’un petit quelque chose qui me tient à coeur !

Il y a un an tout juste naissait la petite Rose, adorable fille de deux amis Claire E. et Alexandre (je mets l’initiale de la Claire en question car j’ai plusieurs amies qui porte ce très joli prénom).

Quand Claire E. m’a annoncé en décembre 2014 qu’elle était enceinte, outre la joie que j’ai éprouvée, j’ai aussi pensé « chouette ! je vais pouvoir lui créer un bracelet d’allaitement d’après le tuto de Kafouillis » Si vous ne connaissez pas ce concept, qui s’utilise d’ailleurs aussi pour les premiers biberons, suivez le lien précédent, Karine explique tout très bien, je ne ferai pas mieux. Bref, un cadeau de naissance tout trouvé !

Bracelet d'allaitement

Et puis…voilà, j’ai découvert celle qui devait devenir ma mercerie préférée de Paris, avec ses super vendeuses toujours généreuses en bons conseils, j’ai nommé : Lil Weasel (passage du Grand Cerf à Paris mais je reviendrai un jour sur cette super boutique). Aller chez Lil Weasel, c’est découvrir les créations en crochet d’Anne et je suis tombée « in love » devant son petit chat. J’ai demandé le modèle, il venait du livre suivant :
Nekoyama, 2013, Mon nom est Amineko, Paris, Marabout, 104 p.

Ignare que j’étais, je ne connaissais pas le fameux modèle Amineko qui avait pourtant agité la toile des crocheteuses. Mon cerveau a fait deux ou trois tours et j’ai fini par me dire : joli petit chat + des parents passionnés par le Japon = un Amineko pour le bébé ! En avant pour acheter le livre, le même coton que celui utilisé par Anne, ses bons conseils pour remplacer les billes de rembourrage, etc. Et hop, un petit Amineko :

11149606_10206575441530247_8262239315965107286_o

Sauf que, à ce stade, j’avais un cadeau pour le bébé, un cadeau pour la maman mais quid du papa ?
Au final, j’ai repris une idée trouvée sur Pinterest pour décorer des mugs avec des initiales, et j’ai créé un mug « Happy Dad »:

11083965_10206575441410244_4628744716975121030_o

J’ai tout mis dans une belle boîte et j’ai nommé ça la « Family Box », puis j’ai enquiquiné les jeunes parents dès la naissance de leur jolie fille pour venir leur apporter mon petit coffret à la maternité.

10955298_10206575441450245_7872954192155781313_o

Une jolie histoire non ? D’autant plus quand on sait que la petite Rose a fait la conquête de toutes mes amies à mon anniv quelques petits mois plus tard !

Aujourd’hui Rose à un an, je crochète toujours mais hum…heureusement qu’elle est au Japon avec ses parents en ce moment car disons que je ne suis pas sûre qu’elle aimerait vraiment le concept du « doudou inachevé » 🙂

En cours du Doudou Souris
(En-cours d’un modèle de Tournicote…à cloche pied : Devèze Sandrine et Cinqmai, 2015, Tendre crochet : Tome 2, Paris, Eyrolles, 60 p. )

Joyeux anniversaire petite Rose !

Publicités

Autour de … le tissage de perles – Episode I : Le peyote

C’est la grande tendance du moment dans le monde de la création des bijoux fantaisies : le tissage de perles ! Alors oui, ce n’est pas nouveau mais je vois ces derniers temps fleurir beaucoup de très beaux modèles sur les blogs et Instagram. Et j’avoue avoir succombé à la tendance 🙂

Comme il y a 3 techniques principales, j’ai choisi de faire 3 billets en regroupant dans chacun des tutos sur la technique visée.

1er billet aujourd’hui, consacré au tissage peyote.

Surprise, malgré la taille minuscule des perles, tisser un motif simple en peyote est extrêmement relaxant !

Alors, le peyote me direz-vous, cékoidon ?
C’est un tissage « à la main » c’est-à-dire sans métier à tisser, qui se fait avec une aiguille très fine, un fil résistant mais très souple et, bien sûr, des perles (ben oui, ça parait logique pour un tissage de…perles !). Pour ces dernières les perles miyuki délicas sont recommandées. En effet, on peut tisser avec n’importe quelles rocailles mais les miyuki délicas étant calibrées on obtient un résultat bien régulier. Les plus couramment utilisées pour le tissage sont les 11/0, attention elles sont toutes petites ! Pour le fil, je tisse avec le fil de la marque miyuki ou du fil nymo. Et pour les aiguilles, il faut des choses très fines genre ça ou ça

Le tissage peyote est un tissage en quinconce : les perles ne forment pas des colonnes, une perle sera toujours décalée par rapport à la perle du dessus.

Un petit dessin « piquée » chez Prima ça devrait vous parler plus que mes blablas :

min-schema-peyote-collierRegardez bien la 1ère ligne. La 2nde c’est celle qui est constituée des perles « entre ». Et à la 3ème on reprend les mêmes positions qu’à la 1ère ligne.

Du coup, la technique est un peu différente selon que le total des perles sur 2 rangs est pair ou impair. Vous allez vite le comprendre avec les tutos.

La technique « paire » est un peu plus facile mais j’ai tendance à préférer la technique ‘impaire ».

Pour la version « paire », un tuto très simple a été réalisé par la célèbre blogueuse de nail art (eh oui ! pas une perleuse pour une fois) : Pshiiit !

Pour la version « impaire », si vous aimez les schémas vous avez ce tuto et si votre truc c’est plus les vidéos alors celle de Fifijolipois est faite pour vous (j’en profite pour dire que vous trouverez des kits pour de superbes pendentifs peyote sur son e-shop ! si vous avez envie de me faire un cadeau n’hésitez pas à m’offrir celui-ci 😀 )

Et très récemment, la perlerie « Matière première » a mis en place un atelier créatif avec des tutos (cette perlerie est un de mes principaux fournisseurs pour la création de bijoux fantaisie, j’essaierai de vous en parler bientôt). Et l’un des tous derniers est aussi sur le peyote (c’est la tendance je vous dis !) : c’est ici ! Et, chose pas courante, c’est pour créer une bague et non un bracelet, et c’est très joli (je les ai vues IRL sur les mains des vendeuses de la boutique parisienne).

Dans le cas où vous ne vous lanceriez pas sans un bon livre (c’est pas la bibliothécaire que je suis qui va vous jeter la pierre), vous en avez un top avec plein de grilles spécialement consacré aux bracelets peyotes chez Marabout :

Delage-Calvet Agnès et Boutin Richard, 2016, Bracelets Peyote: Techniques et modèles, s.l., Marabout, 48 p.

Quant à moi, côté peyote, j’ai fait un motif simple à chevrons que je compte coller sur une manchette :

12622451_10208727152361673_6201134584427285453_o

Prêt à vous lancer ? Ou vous attendez l’épisode 2 sur le brick stitch pour vous décider ? 😉