Meilleurs vœux 2016

Meilleurs voeux

Ouf, on est le 31 janvier, il est encore temps pour vous souhaiter mes vœux !
Alors, je vous souhaite une très belle année 2016, qu’elle soit douce pour vous et vos proches et, bien sûr, qu’elle soit créative !

J’avais décidé de vous parler cartes de vœux pour la nouvelle année mais, hum, comment dire, il est peut-être un peu tard pour s’y mettre maintenant…#fail_tactique

Mais bon, soyons fous, je vous en parle quand même, vous pourrez toujours ressortir ma p’tite bafouille l’an prochain si vous vous en souvenez encore ou alors…vous pourrez faire plein d’autres choses que des cartes de vœux avec les techniques que je vais vous montrer.

En 2014 et 2015, sur le stand « Ateliers Scrap et Kit » du salon Créations et Savoir Faire, j’ai découvert les tampons Lavinia Stamps, de magnifiques tampons aux sujets féériques, et les techniques qui vont avec. J’ai d’abord admiré l’atelier, ne pouvant pas y participer, à 1€ l’atelier il est très couru, et l’année suivante, au taquet j’ai pu y participer !

Lors de l’atelier, nous avons fait ce calendrier (vous voyez bien, vous pouvez faire autre chose que des cartes de vœux grâce à ce super-article-presque-pas-en-retard) :

Calendrier

Pour retrouver les techniques de l’atelier, je vous propose de regarder les vidéos de la chaîne youtube Lavinia Stamps et en particulier cette vidéo et celle-ci.

Alors, dans les vidéos, c’est un « Brayer Roller » qui est utilisé mais lors de l’atelier au salon, ce sont tout simplement des éponges qui servent à faire le fond, c’est beaucoup moins cher et beaucoup plus facile à trouver. Bon, par contre, à force de voir les vidéos, j’ai absolument voulu un Brayer roller : impossible à trouver facilement en France, j’ai cru trouver mon bonheur chez Rougier et plé avec un rouleau à linogravure mais ce n’est pas la même texture et l’encre glisse complètement dessus…fail technique. Bref, j’ai fini par l’acheter directement sur le site Lavinia Stamps, les frais de port n’étant pas horribles. Le plus : ça va très très vite et on a quelque chose de plus « uni » qu’avec l’éponge. Le moins : on « gâche » beaucoup d’encre en dégorgeant le rouleau. Quant aux éponges, on peut aussi apprécier l’aspect très texturé que cela donne, c’est moins cher et de toutes façons on en a besoin pour faire les « montagnes ».

Voilà ce que ça donne en image (désolée pour la qualité des photos j’ai fait ça hier soir)

Avec le « Brayer Roller » (marque : Speedball)

Avec l’éponge

Au final vous avez besoin de :

  • 2 encres Distress Ink qui s’assortissent ensemble
  • 1 post-it dans lequel vous découpez un cercle avec un morceau dans la partie collante
  • 1 carte en bristol
  • Plusieurs tampons Lavinia Stamps
  • 1 encre noire type Versafine
  • 2 éponges ou 1 éponge et un Breyer Roller
  • Plusieurq brouillos
  • 1 flacon de paillettes liquides (optionnel)

IMG_1213

Et ça donne ce que vous avez vu en image tout en haut de l’article ou encore ceci :

IMG_1218

Ici le fond a été fait à l’éponge (pour vous donner une idée)

Sur toutes les images, les montagnes sont faites avec…du papier déchiré ! Et bien sûr une éponge et de l’encre. Ça rend super bien pour une astuce aussi simple, non?

Et avec cette technique, on peut aussi créer de très jolis marque-pages (oui, je suis bibliothécaire, ça se voit ! et alors ?)

Marque page

Chaque année je rachète du matériel : un ou deux tampons en plus, du liquide à paillettes, une « pique magique » pour compléter les parties mal encrées, etc. Je ne les utilise pas souvent mais j’adore ces tampons et les techniques associées.

Et vous ? Ça vous plait ?

Publicités